Melania Trump priée d'aller vivre à la Maison Blanche

 

Une pétition en ligne réclame le déménagement de Melania Trump à la Maison Blanche ou qu'elle paie elle-même les frais liés à sa sécurité et celle de son fils au sein de la Trump Tower à New York.

À l'heure d'écrire ces lignes, plus de 180.000 personnes ont déjà signé la pétition en question

Jusqu'à 146.000 dollars quotidiens pour la sécurité à la Trump Tower
Pour rappel, Melania Trump avait annoncé son intention de ne pas accompagner son mari à Washington et de rester donc à New York pour que leur fils Barron y termine son année scolaire. Un choix qui a un prix: entre 127.000 et 146.000 dollars par jour pour assurer leur sécurité au sein de la tour familiale, estime la police new-yorkaise. Par ailleurs, 24 millions de dollars avaient été nécessaires pour sécuriser le quartier de la Trump Tower entre le huit novembre 2016 et le 20 janvier 2017, soit entre la victoire de Donald Trump et le jour de son investiture.

Donald et Melania Trump et leur fils Barron arrivent à l'aéoroport international de Palm Beach, en Floride, pour passer le week-end au club familial de Mar-a-Lago, le 17 mars 2017. © afp.

"Pourquoi nos impôts sont-ils dépensés pour des gens qui ont déjà bien plus que leur juste part"
Ulcérés, de nombreux citoyens américains n'apprécient que moyennement de payer des sommes pareilles pour le choix personnel d'une famille milliardaire.

"Vivre à la Maison Blanche est ce que vous faites lorsque vous êtes mariée avec le président", rappelle Sheila Forsyth, une signataire de ladite pétition qui explique que cet argent public pourrait par exemple être utilisé pour nourrir de nombreux seniors aux Etats-Unis. "Pourquoi nos impôts sont-ils dépensés pour des gens qui ont déjà bien plus que leur juste part", se demande-t-elle.

La pétition envoyée à Bernie Sanders et Elizabeth Warren
Puisqu'elle a largement dépassé les 150.000 signatures requises, la pétition sera envoyée aux sénateurs du Vermont Bernie Sanders et du Massachusetts Elizabeth Warren. Deux Démocrates reconnus pour leur animosité envers leur nouveau président républicain.

Des parties de golf qui coûtent cher
Notons également que Donald Trump est lui aussi critiqué pour passer la plupart de ses week-ends dans son club floridien de Mar-a-Lago à Palm Beach. Des sorties, souvent ponctuées de parties de golf, qui nécessitent là aussi de nombreuses mesures de sécurité supplémentaires, et donc des milliers de dollars, au grand dam du contribuable américain.

Commentaires