L’acteur Bill Cosby pourrait être enregistré comme «prédateur sexuel violent»

Bill Cosby a été reconnu coupable, en avril dernier, de trois chefs d’inculpation pour agression sexuelle aggravée sur la personne d’Andrea Constand. Si sa sentence sera connue en septembre prochain, se pose également la question de savoir s’il doit être enregistré au fichier des délinquants sexuels en tant que « prédateur sexuel violent ».

Comme le relaye CNN, le procureur de Pennsylvanie (où s’est déroulé le procès Constand) a mandaté le Sexual Offenders Assessment Board pour savoir si le comédien entrait dans les critères, et la réponse a été oui. Il a donc déposé une motion auprès du juge.

Anticonstitutionnel

Seulement, pour l’avocat de Bill Cosby, Joseph Green Jr., c’est une entorse à la Constitution. « Il s’agit là d’une volonté d’appliquer une loi de 2018 sur des faits qui se sont produits avant 2018. C’est anticonstitutionnel d’appliquer une loi de façon rétroactive », a-t-il déclaré au New York Post.

Un nouvel amendement a en effet été ajouté cette année à propos des « prédateurs sexuels violents », sur lequel s’appuie le procureur pour l’enregistrer au fichier des délinquants sexuels. Bill Cosby ayant été condamné pour agression sexuelle, il doit de toute façon être fiché. Reste que le label de « prédateur sexuel violent » pourrait aggraver la sentence du juge. Bill Cosby, âgé de 81 ans, risque 10 ans de prison par chef d’inculpation.

20minutes.fr

Commentaires