La Gambie savoure l'élection d'Adama Barrow et le nouveau chapitre qui s'ouvre

 

La Gambie a vécu une journée historique hier, vendredi 2 décembre, avec l’élection d’un nouveau président. Adama Barrow, vainqueur déclaré de la présidentielle a salué lui l’avènement d’une nouvelle Gambie. Surprise de taille, après vingt-deux ans de pouvoir, Yahya Jammeh a reconnu sa défaite et félicité son adversaire, lui souhaitant bon vent.

RFI s'est rendu au domicile du nouveau président élu ce samedi. Adama Barrow habite à Yundum, à 15 kilomètres de Banjul. Une maison très simple, alors qu’il est agent immobilier. Et il y a du monde dans la cour ce matin, les amis, les sympathisants qui savourent la victoire, qui partagent, qui se serrent dans les bras… Adama Barrow vient de nous recevoir dans son salon, très souriant dans son boubou, pieds nus… « Bienvenue à vous, bienvenue en Gambie !».

Adama Barrow explique à RFI ce qu’il souhaite cette nouvelle Gambie plus libre, plus démocratique, où les droits seront respectés. Il annonce aussi qu’il souhaite respecter une autre importante promesse de campagne : « Dans trois ans je souhaite organiser de nouvelles élections, car je l’ai promis, je compte respecter cet engagement ».

Interrogé aussi sur les relations avec le Sénégal - c’est important - le nouveau président souhaite le plus rapidement possible retisser les liens avec le pays frère, car c’est essentiel que les relations soient bonnes. Un premier échange téléphonique dès hier avec le président Macky Sall indique que cette volonté est déjà en marche et qu’elle est partagée.

Sinon, l’ambiance est extrêmement calme ce samedi dans les rues de la capitale, comme dans la grande banlieue. Quelque chose a changé sans doute. Les visages ne sont plus fermés. Le peuple gambien affiche un immense sourire et respire cette liberté retrouvée.

Fête géante à Banjul

«C’est une nouvelle vie qui débute, une nouvelle Gambie qui est en train de naître », expliquait à RFI ce matin Lamine, posée devant sa maison en pleine préparation du freedom tea - du thé de la paix - avec ses amis.

Election présidentielle en Gambie: revivez la folle journée de vendredi, écoutez le reportage de notre envoyé spécial

Banjul s’est transformée en fête géante hier soir. Et cette fête pour célébrer autant la victoire d’Adama Barrow que la fin du règne de Yahya Jammeh, a duré toute la nuit. Ce matin ce sont plutôt les enfants qui sont dans les rues pour jouer, pour chanter, pendant que leurs parents se reposent.

Les boutiques- fermées depuis deux jours - sont ouvertes, les vendeurs ambulants ont réinstallé leurs tables au bord des routes. Les check-points mis en place pour le vote sont aussi levés.

Et ce n’est pas anecdotique, Internet fonctionne à nouveau. Durant trente heures la Gambie a été coupée du monde. Les réseaux sociaux sont très utilisés ici, notamment pour contacter tous ceux qui vivent en exil. Cette immense liesse n’est pas terminée ! Un grand concert géant est prévu ce soir à Banjul.

Rappelons que selon les résultats du scrutin publié par la Commission électorale, Yahya Jammeh s’est classé deuxième avec 36 % des voix derrière Barrow, crédité de 45,5 % des suffrages.

→ à (re)lire : L'analyse de l'élection présidentielle en Gambie par Ebrima Sall, invité Afrique de ce samedi

Commentaires