Cameron pourrait devenir secrétaire général de l'Otan

 

L'ancien Premier ministre britannique David Cameron, contraint à démissionner après la victoire du oui lors du referendum de juin dernier sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, pourrait devenir le prochain secrétaire général de l'Otan, avance la presse d'Outre-Manche.

Selon plusieurs journaux londoniens, le gouvernement de Theresa May - qui a succédé à M. Cameron au 10 Downing Street - poussera la candidature de l'ancien chef du gouvernement britannique, qui a abandonné en décembre son siège de député conservateur. 

"Nous devons lui trouver un rôle, il a tant à offrir", a affirmé à propos de M. Cameron un ministre britannique resté anonyme et cité jeudi par le journal 'The Mail'.

Proche des Etats-Unis
M. Cameron, comme nombre de ses prédécesseurs, s'est toujours affiché comme très proche des Etats-Unis, n'hésitant pas à s'engager aux côtés de Washington dans des opérations militaires au sein de l'Otan ou de coalitions ad hoc, comme celle rassemblée par le président Barack Obama pour combattre le groupe djihadiste Etat islamique (EI). 

Le mandat de quatre ans de l'actuel secrétaire général de l'Otan, l'ancien Premier ministre norvégien Jens Stoltenberg, expire fin septembre 2018. 

Un Européen généralement
Selon le 'Guardian', citant une source du 10 Downing Street, le gouvernement de Mme May n'a toutefois pas encore décidé de soutenir ou non un candidat britannique comme prochain secrétaire général de l'Alliance atlantique, un poste qui revient traditionnellement à un Européen, alors que le principal chef militaire de l'Otan est toujours un général américain.

Brexit fatal
M. Cameron avait démissionné le 24 juin au lendemain du choc de la victoire des partisans d'une sortie de l'Union européenne lors du référendum qu'il avait lui même organisé. Mme May lui a succédé le 13 juillet.

Commentaires