Vers une réglementation sous régionale de la production de semences

Par Oumy Seck

La quatrième réunion statutaire entre le Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS), la CEDEAO et l’UEMOA s'est ouverte ce lundi 09 juin et se poursuivra jusqu'au 11 juillet 2018 à Dakar. Au menu de cette rencontre, les participants se pencheront sur  sur une réglementation régionale des semences, pesticides et engrais, aux termes d’une convention tripartite devant consolider les bases juridiques pour une ’’pleine implication" des Etats concernés.

"A l'horizon 2020, la réglementation sera harmonisée pour une meilleure qualité de semences" a déclaré Boubacar Drame, conseiller technique au  ministère de l'agriculture  du Sénégal .Il poursuit en affirmant que les acteurs du privé et du public doivent ensemble conjuguer leurs efforts pour mettre en œuvre le règlement semencier harmonisé 

Prenant la parole M. Mohamed Abdellahi Ebbe, directeur général de l’Institut du Sahel, une institution spécialisée du CILSS, il estime que son organisation  doit acquérir les moyens devant, pour assurer une opérationnalisation de ses actions, en partenariat avec la CEDEAO et l'UEMOA  il termine en encourageant les états les Etats à prendre les dispositions organisationnelles et institutionnelles s’imposant pour que le règlement soit pleinement opérationnel dans leur pays.

 

Commentaires