Sénégal-Pénurie de certaines denrées de première nécessité: Le gouvernement s’explique

 

 

Interpellé par le député Hélène Tine sur la pénurie de  certaines denrées alimentaires notamment le riz, l’huile et le sucre, entraînant  du coup une hausse des prix, le Ministre du commerce Alioune Sarr explique: «pour le riz et l’huile c’est lié essentiellement à une faiblesse de l’offre. 

En résumé, le riz indien qui constitue 80% du riz utilisé au Sénégal  a connu une chute de l’offre puisque ce riz qui constitue 70% du marché s’est raréfié du fait que l’inde est en période de récolte. Le riz brésilien est naturellement plus cher puisqu’il n’est pas homologué. Donc le riz homologué n’a pas augmenté, mais il n’est pas disponible sur le marché. Les cours mondiaux de certains produits, notamment de  l’huile ont augmenté. Si vous prenez le cours mondial de l’huile de soja, il a augmenté de 20 à 25%. L’huile de palme que nous consommons essentiellement au Sénégal, a augmenté de 41% ».

Concernant le sucre, il précise que  le l’offre est disponible, mais ce sont les lenteurs dans la livraison qui sont à l’origine de cette pénurie. « La compagnie sucrière est en production et nous avons du sucre au Sénégal  Ce sont des lenteurs dans la livraison qui font que le sucre tarde à  être sur le marché. La Css produit entre 700 et 800 tonnes de sucre par jour pour des besoins du marché estimés à 600 tonnes de sucre par jour. Les dispositions sont prises pour que le marché soit approvisionné », rassure-t-il.  

Commentaires