AIBD – Polémique : L'État retire le Fret à Teyliom au profit des Turcs de 2AS

L'aéroport international Blaise Diagne de Diass n'en a pas encore terminé avec les problèmes relatifs au fret. L'État, à la faveur d'un décret, a retiré le fret à l'importation des mains de Teyliom Logistics au profit des Turcs de 2AS.

En effet, bénéficiant d'un décret d'exclusivité sur le handling à Blaise Diagne, la société 2AS a récupéré le fret à l'importation des mains de Teyliom Logistics, depuis le 1er mars, informe L'Observateur. Une mesure en vigueur au moment où Teyliom Logistics quittait les tentes provisoires pour s'installer définitivement dans les nouveaux bâtiments du cargo village de Diass. Une structure dans laquelle elle a investi 4,5 milliards de francs Cfa dans les constructions de bâtiments, de voiries, de hangar… pour assurer la gestion du fret à l'import. Mais, note le journal, 2AS a pris les commandes et se charge désormais du traitement physique et documentaire du fret à l'import.

Le confrère ne perd pas de vue le fait que les Turcs à qui l'État, à travers le ministère des Transports aériens, a donné la gestion du fret à l'import comme à l'export, n'ont ni les infrastructures ni le matériel pour faire le travail encore moins le logiciel pour traiter les vols. Informées de la situation, les compagnies aériennes refusent de signer avec eux des contrats. Et pour ne rien arranger, la haute autorité de l'aéroport et les Douanes se sont opposées catégoriquement à la manière de faire de 2AS, explique le journal. Conséquence: les douanes ont interdit tous les enlèvements relatifs au fret à l'import, en attendant la résolution du problème.

Commentaires