Tchad: Perpétuité confirmée pour Hissène Habré

 

L'ex-président tchadien Hissène Habré, déjà condamné en 2016, a été fixé sur son sort ce jeudi avec l'annonce du verdict de son procès en appel devant un tribunal spécial africain à Dakar. M. Habré a été définitivement condamné à la prison à vie pour crimes contre l'humanité.

La Cour d'appel a donc confirmé le jugement rendu en première instance par la Cour d'assises des Chambres africaines extraordinaires : la perpétuité pour les crimes de guerre, crimes contre l'humanité et actes de torture. En revanche, la Cour d'appel a abandonné le motif de viol. Dans tous les cas, ce verdict clôt plus de 20 ans de procédure. C'était une longue attente pour les victimes qui expriment aujourd'hui leur soulagement.

Parmi elles, Souleymane Guengueng a failli mourir de mauvais traitements et de maladie dans les geôles de Habré. Depuis, il a fondé l’Association des victimes des crimes du régime de Hissène Habré (AVCRHH) : « Depuis plus de 26 ans, je travaille pour que Habré soit condamné pour les crimes qu’il a commis. Aujourd’hui, je suis enfin en paix. J'espère que tous les dictateurs en Afrique ont compris le message. Personne n'est au-dessus des lois ».

Hissène Habré est aujourd’hui âgé de 74 ans. Il purgera sa peine au Sénégal ou dans un autre pays de l'Union africaine. L'autre enjeu à l'issue de ce verdict, c'est maintenant l'exécution effective des réparations prévues par le tribunal. Le 29 juillet 2016, Hissène Habré avait été condamné à payer jusqu'à 30 000 euros de compensation par victime.

Commentaires