Côte d’Ivoire: Les mutins passent à la caisse

 

Les mutins de l’armée ivoirienne ont perçu aujourd’hui mercredi 17 mai, les 5 millions de francs CFA qu’ils exigeaient dans leur cahier revendicatif.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Le gouvernement ivoirien ne s’est pas fait prier pour remplir dare-dare sa part de contrat. Ce mercredi, les mutins ont commencé à recevoir des SMS confirmant le virement de 5 millions de francs CFA, soit 7,622 euros, sur leurs comptes bancaires.

Ce sera donc un montant global de 42 milliards de francs CFA, soit un peu plus de 64 millions d’euros, que le trésor public aura déboursé illico pour satisfaire les hommes en armes. Une action qui a le mérite de rassurer quant au caractère «définitif» de l’accord, selon le qualificatif utilisé par le ministre de la Défense. Lui qui s’était pourtant refusé à dévoiler tout détail, se contentant d’affirmer: «le gouvernement sort plutôt grandi dans cette affaire» concernant cette crise.

«La Côte d’Ivoire a choisi la paix et la sécurité», a commenté ce mercredi 17 mai le porte-parole du gouvernement.

Une célérité dans l’exécution qui alimente la polémique. Où les autorités ont-elles bien pu trouver les ressources pour ce versement, en cette période de forte tension sur les finances publiques? Déjà certains pays sont montrés du doigt, désignés comme les «sauveurs» du régime.

Selon plusieurs sources, les mutins percevront chacun 2 millions de francs CFA (dernière tranche du reliquat) d’ici la fin juin, ce qui soldera une fois pour toutes ce contentieux vieux de sept ans.

 

 

le360afrique

Commentaires