La Poste sénégalaise: Une gestion discrétionnaire d’un dossier aussi stratégique qui met en jeu l’avenir professionnel de plus de 3000 travailleurs

 

Dans un communiqué rendu public, ce samedi 30 septembre 2017, le Comité directeur de l’Amicale des Diplômés des Ecoles des Postes (ADEP) s’est réuni au complexe culturel Maurice GUEYE de Rufisque pour discuter de son programme d’activités et réfléchir sur la situation de leur entreprise, la SN La Poste.

A cet effet, après validation de son programme, le Comité s’est penché sur l’actualité, marquée principalement par le débat sur la restructuration de La Poste. En effet, à la suite de l’article du journal Le quotidien, des samedi 16 et dimanche 17 septembre 2017, intitulé « Privatisation de la SONACOS et de La Poste : l’Etat et le FMI d’accord », des supputations sont parties dans tous les sens, installant un climat d’angoisse et de questionnement chez des collègues postiers.

A ce titre, le comité directeur renseigne que cet article n’a fait que reprendre des informations disponibles dans le Mémorandum sur les Politiques Economiques et Financières 2015-2018 (MPEF), remises à jour en annexe de la Lettre d’intention en date du 06/06/2017 adressée par le Ministre de l’économie, des finances et du plan à la Directrice générale du Fonds Monétaire International (FMI).

Dans ce document, le Gouvernement du Sénégal révèle, à la suite d’une mission d’audit de l’Inspection Générale des Finances (IGF), une situation alarmante à La Poste marquée par :

  • Des problèmes de gestion de la trésorerie persistants et de plus en plus exacerbés ;
  • Une accumulation des soldes créditeurs des comptes de dépôt ;
  • Des difficultés financières continues : la dette de La Poste envers le Trésor public dépasse aujourd’hui les 150 milliards de FCFA ;
  • Une mauvaise gestion de manière générale.  

Ainsi, pour donner des gages de renforcement des finances publiques et de la gouvernance, le Gouvernement envisage « des mesures de restructurations fortes » pour La Poste. Elles consistent en :

  • La signature d’une convention de dettes croisées entre l’Etat et la SN La Poste pour apurer les arriérés de compensation CCP supportés par le Trésor au profit de La Poste. Cette mesure vise à stopper la saignée de fonds du Trésor au profit de La Poste ;
  • La revue du système actuel de la compense : il s’agira d’annuler purement et simplement la couverture de La Poste par le Trésor Public en matière de compensation et de faire disposer La Poste d’un compte au niveau de la BCEAO ; 
  • La recapitalisation de La Poste à travers la recherche d’un partenaire stratégique capable d’injecter les ressources requises ;
  • La séparation de Postefinances de La Poste (d’où les velléités de privatisation) ;
  • La rémunération correcte du service public.

Dans ce contexte sombre et au vu des risques énormes qui menacent La SN La Poste, le Comité directeur est au regret de constater :

  • l’absence de communication des autorités de La Poste face aux nombreux questionnements ;
  • La gestion discrétionnaire d’un dossier aussi stratégique qui met en jeu l’avenir professionnel de plus de 3000 travailleurs, particulièrement d’honnêtes Agents qui ne doivent leur  sort qu’à leur effort personnel en réussissant aux concours nationaux ;
  • Le mutisme des syndicats qui demeurent les représentants légaux du personnel ;

Par conséquent, afin de mieux prendre en considération les préoccupations des travailleurs, le Comité directeur sollicite et encourage fortement :

  • L’implication des partenaires sociaux, représentants légaux des travailleurs, à travers une négociation tripartite (Etat – Poste – Syndicats) dans la conduite de toutes mesures ou réformes envisagées ;
  • La lumière sur toutes les actions jusque-là entreprises par les autorités de La Poste dans le cadre de sa restructuration afin de mettre le personnel au même niveau d’information ;
  • L’audit de la gestion de La Poste afin de situer les responsabilités sur les problèmes reconnus par le Gouvernement lui-même.

 

  • Amicales des Diplômés des Ecoles des Postes (ADEP), Structure regroupant des Administrateurs, Inspecteurs, Contrôleurs, Agents Techniques et Préposés des Postes, bref les professionnels de la Poste

 

Le Comité directeur

Commentaires