Industries extractives: "Il faut plus de retombées financières pour les collectivités locales", dixit Ibrahima Sory Diallo

Par Oumy Seck

Le président de la coalition sénégalais de" publiez ce que vous payez "et représentant des pays de l'Afrique francophone du sien du conseil mondial de "publiez ce que vous payez", Ibrahima Sory Diallo a fait sa déclaration, c’était le vendredi 18 mai 2018 à Dakar. Il a plaidé pour plus de recettes pour la fiscalité locale.

 

Selon le président de cette coalition, Ibrahima Sorry Diallo, le code minier prévoit que 20% des recettes provenant des opérations minières soient versés dans un fonds de péréquation et d’appui destiné aux collectivités locales. Pourtant  entre 2010 et 2015, l’Etat a pu collecter plus de 38 milliards de francs cfa de recettes issues d’entreprises minières et de ce montant plus de 07 milliards devraient être versés aux collectivités locales, chose qui n’a jusque-là pas été respectée. Ainsi, il invite l’Etat à inclure cette somme qui devrait revenir aux collectivités locales soit 7 milliards 400 millions de francs Cfa lors du prochain vote de la loi de finance rectificative prévu au mois de juin. Face à cette situation, qui est confortée par la présence au Sénégal de grandes multinationales et d'un nombre important de compagnie et de sociétés juniors Sénégalaises, il urge de s'adapter à cette situation. Pour M. Diallo le secteur minier connaît aujourd'hui une expansion remarquable notamment par la mobilisation importante de capitaux pour la recherche et l'exploitation dans les régions de Thiès, Kédougou, et Matam. Evoquant la révision du code minier de 2003, il trouve que ce texte  avait des faiblesses et salué  la générosité du président Macky Sall qui au courant de son mandat a demandé la révision de ce code.

Pour le président de la coalition, ce qui intéresse  la société civile c'est comment aider à ce que les populations  qui sont sur le territoire des opérations minières subissent de moins en moins des impacts négatifs  et de plus en plus des impacts positifs.

Evoquant campagne en cours, la structure a noté le soutien de la plupart des organisations de la société civile, des élus locaux et des populations impactées par l'exploitation minière. Elle a pour but, d'informer les communautés locales de l'existence de ce fonds destiné à soutenir l'équipement de leurs collectivités et à mobiliser tous les acteurs concernés par sa mise en œuvre effective.

Commentaires