Fatoumata Diallo: «Une femme, c’est la compagne de l’homme, c’est le socle de la famille, de la société et par conséquent actrice de développement»

 

Propos Recueillis Par Aïcha SALL

La journée mondiale des femmes ,est l’occasion de dresser le bilan des projets réalisés, d’appeler  à des changements et de célébrer les actes de courage et de détermination accomplis par les femmes qui ont joué des rôles extraordinaires dans l’histoire de leur pays et de leur communauté. Cause pour laquelle ce Mercredi 08 Mars 2017, qui coïncide avec ce grand évènement, on est allé à la rencontre de cette femme, mère de famille, Inspectrice de l’Enseignement Elémentaire à l’Inspection de l’Education(IEF)de Diamniadio, par ailleurs Secrétaire Générale de ladite IEF, formatrice au Centre Régional de Formation du Personnel Enseignant (CRFPE )de Dakar, politicienne et Présidente Départementale de la jeunesse socialiste Féminine de Kolda, encore elle est la vice-présidente de la Commission Education de la mairie de Diamniadio. Cette grande dame aux multiples casquettes se nomme Fatoumata Diallo originaire de Kanel. Suivons ce jeu de questions réponses, pour mieux la découvrir.

Bonjour Inspectrice !

Bonjour.

Décrivez-nous le métier que vous exercez présentement.

Le métier d’inspecteur est un métier à large spectre. Je m’en tiendrai notamment à mon poste de Secrétaire générale qui consiste à la Coordination, à la planification et à l’organisation administrative (la coordination de l’activité des différents agents de l’IEF, la coordination du  dispositif de pilotage et d’animation pédagogique, de contrôle et d’encadrement des enseignants et des écoles, à l’élaboration, au suivi et à l’exécution du plan stratégique de l’IEF).

Mon rôle aussi est de suivre la gestion des opérations et des ressources par ; le suivi de  l’exécution des recommandations de l’IEF, la surveillance du respect des délais d’envoi des pièces périodiques, préparations des réunions de coordination  internes et avec les directeurs et des chefs d’établissement ; le contrôle et le suivi de l’archivage du courrier et de la documentation, l’organisation du travail de secrétariat et de reprographie.

On gère aussi la communication interne et externe par la circulation et le partage de l’information à l’interne, la diffusion des informations et documents relatifs au fonctionnement de la structure.

En résumé, je supplée l’Inspecteur de l’Education et de la Formation en cas d’absence.

S'il vous plaît, pouvez-vous  nous retracer le parcours que vous avez suivi jusqu'ici ?

J’ai fait l’Ecole Normale Régionale Germaine LEGOFFde 1989 à 1993.J’étais Institutrice de 1993 à 1999, puis, Chargée de cours de 1999 à 2003, professeur de Langue/Histoire-Géographie de 2005 à 2006, principale intérimaire 2006 a 2007 au collège de Diamniadio, élève Inspectrice 2007 à 2009 Inspectrice de l’Education Elémentaire, adjointe à Rufisque Département de 2009 à 2012 ,Formatrice au Centre Régional de la Formation du Personnel de l’Education de 2012 à 2014,et je suis la Secrétaire Générale (S.G) à l’IEF de Diamniadio de 2014 à nos jours

Est-ce facile d’être femme et inspectrice ?

Non seulement, il faut faire preuve de courage et de dépassement.

Vous êtes à l’IEF de Diamniadio en qualité de secrétaire générale et, cumulativement avec cette lourde charge, vous assurez la formation au Centre Régional de Formation du Personnel Enseignant (CRFPE) de Dakar. Selon vous, qu'est-ce qui vous vaut tant de sollicitude de la part de la Hiérarchie pour devoir exercer de telles responsabilités ?

La Confiance et la compétence.

Quel a été votre sentiment en tant que femme lorsqu’on vous y a nommée Secrétaire Générale de l’IEF de Diamniadio ?

J’ai senti un sentiment de défi et responsabilité. Mais Alhamdoulilah bien que le cahier de charge parait lourd on gère avec rigueur.

A l'occasion de vos interventions dans les établissements scolaires, comment le personnel, souvent qualifié de grincheux, vous accueille-t-il ?

 Avec courtoisie

Par moment, vous sentez-vous objet de misogynie ou de discrimination positive dans l’exercice de votre fonction ? Autrement dit, votre état de femme se reflète-t-il dans les sentiments que les enseignants de tous ordres manifestent en votre présence ? Si oui, citez des cas précis !

Climat convivial, diligence dans le travail, facilité dans le travail.

Votre travail vous permet-il de bien gérer votre famille ?

Oui et avec beaucoup de sens élevé du management

En réalité, la femme peut-elle exercer ce sacerdoce  autant que son collègue homme ?

Oui

Est –il possible d’être plus efficace professionnellement en tant que femme ?

Oui, mais pourquoi pas ?

Aujourd’hui ,08 Mars à l’instar de la communauté internationale, le monde entier célèbre la journée mondiale dédiée à la femme quels conseils donneriez–vous aux femmes qui s’activent ?

Je conseille à toutes les femmes de faire preuve de compétence, de courage, d’avoir confiance en soi, de manage avec diplomatie.

Pour cette année le thème retenu c’est: «Les femmes dans un monde du travail en évolution: une planète 50-50 d’ici 2030.Inspectrice quel est votre commentaire sur ce thème du jour ?

Les femmes dans un monde de travail en évolution, doivent assurer pleinement leur participation pour un développement durable. Et cette participation effective passe nécessairement par l’éducation des filles. Donc, je prône d’abord pour l’éducation des filles. Je pense que pour un développement économique, social, optimal et durable, il faut rendre à la femme sa véritable station sociale, longtemps usurpée par le sexe masculin. Une usurpation pas forcément péjorative ni volontaire mais qui trouve son fondement dans une inconscience collective, fille de considérations culturelles, immémoriales. La ressource humaine de tout pays est sa rampe de lance de son développement, les femmes constituant la majorité de notre population, je vous invite vous-même à faire la déduction.

Si vous devez–nous définir la femme que nous direz-vous ?

Une femme c’est la compagne de l’homme, c’est le socle de la famille et de la société et par conséquent actrice de développement.

Fatoumata Diallo la reine de notre 08 Mars de cette année, s’est dévoilée au courant de cet entretien réalisé dans son bureau. Une dame couronnée de parchemins, une dame de lourde responsabilité et pourtant loin d’être prête pour laisser le flanc.

Commentaires