Embouteillages à Dakar: "Des réponses sont en train d’être trouvées" selon Aubin Jules Marcel Sagna Sg du ministère des transports terrestres et du désenclavement

Par Ibrahima Dia

Le Conseil exécutif des transports urbains à Dakar (Cetud) a organisé,  le mardi 23 mai 2018, un Forum sur la politique de mobilité et d’accessibilité durable dans les villes sénégalaises. Cette rencontre a été l'occasion de réunir les acteurs et les partenaires techniques et financiers pour étudier  les recommandations et proposer le cadre de mise en œuvre des axes d’intervention. Il est organisé en partenariat avec le programme de politique de transport en Afrique (Ssatp,) un instrument de la Banque mondiale qui travaille avec le Sénégal sur les questions de mobilité urbaine et de transport en général.

"Nous sommes en train  de trouver des réponses aux problèmes de la circulation de Dakar " a déclaré M. Aubin jules Marcel Sagna, secrétaire général du ministère  des transports terrestres et du désenclavement. C’était lors de l'ouverture du forum consacré aux problèmes de mobilité urbaine. Poursuivant ses propos, il affirme que les raisons de cette situation sont diverses comme l'augmentation de la population, ce qui augmente  le nombre d'usagers mais aussi l'exode rural qui engendre la  concentration urbaine  des réponses sont en train d’être données par l’Etat, d’abord par la planification mais aussi, en terme d’organisation du territoire. M. Sagna souligne  que l’avènement du pôle urbain  va jouer un rôle important à cet égard par la migration prochaine de beaucoup de services de l’Etat vers Diamniadio. Et tout cela, participera à décongestionner la métropole  de Dakar ». En plus des projets comme le Train express régional (Ter) et le bus rapide de transit (Brt).

Pour le directeur du Cetud, Dr Thierno Birahim Aw,  les réflexions vont tourner pendant ce forum. autour de trois  grands axes  comme  la gouvernance de la mobilité urbaine,  l’implication de la société civile et l’engagement citoyen, ainsi que les politiques de mobilité durables dans les villes secondaires .Il a rappelé que   le Cetud, 20 ans après sa création en 1997, est présent dans 12 localités à l’intérieur du pays avec plus de 550 mini bus afin de répondre aux enjeux de sécurité routière sur instruction du Chef de l’Etat pour le redéploiement du programme de renouvellement du parc.

Commentaires