Diourbel-Prière traditionnelle de l’Aid El Kebir: Serigne Mountakha Mbacké Bassirou demande aux fidèles de renouveler leur foi en Dieu

 

Par Lauris GOMIS (Actu24, DIOURBEL)

La communauté mouride, ce samedi 02 septembre 2017, à Diourbel, a rempli, comme d’habitude, l’esplanade de la grande mosquée du quartier Médinatoul Moubarak pour la traditionnelle prière de l’Aïd El Kébébir dirigée par Serigne Fallou Mbacké Bassirou, en présence du gouverneur de la région, Mouhamadou Moustapha Ndao, ayant à ses cotés le député maire, Malick Fall.

Après la prière dirigée par Serigne Fallou Mbacké Bassirou, Serigne Mountakha Mbacké Bassirou Mbacké, dans son sermon, après avoir remercié dieu (SWT) qui nous a permis encore de vivre cet événement  et rappelé le rôle déterminant que le Khalife général des mourides, Serigne Sidy Moctar Mbacké, est entrain de jouer pour toute la communauté mouride, a demandé aux fidèles et aux talibés de renouveler leur foi musulmane et d’être des talibés. Le primordial pour un musulman, a-t-il rappelé, c’est la foi car, a-t-il affirmé, l’adoration de dieu, c’est la raison de notre création et de notre existence sur la terre et donc notre devoir c’est de l’adorer. D’abord, a-t-il soutenu, l’adoration de dieu est une exigence pour nous créatures humaines et d’éviter l’illicite. Le sermon, a-t-il fait savoir, nos rappelle tous les interdits par Dieu et nous indique le chemin pour obtenir le salut de dieu. Nous devons tout faire pour nous appliquer à adorer dieu car, a-t-il fait noter, c’est notre raison d’être. Pour adorer dieu, a-t-il conseillé, il faut le connaitre et pour le connaitre, il faut apprendre pour le connaitre. Le temps que nous perdons à la recherche des biens de ce bas monde est une perte et ne vaut pas la peine car, a-t-il enseigné, pour chaque personne, Dieu a déjà fini de définir son parcours. Donc, a-t-il dit, l’important et le plus sur pour nous autres humains, c’est adorer dieu, c’est notre seule raison de vivre. «Se dire musulman et ne pas se consacrer entièrement à Dieu est contraire aux principes de l’islam. Notre seule voie de salut, c’est de nous consacrer entièrement à dieu et de l’adorer. Tous les bienfaits que Dieu nous a comblé constituent une raison fondamentale pour nous humains de l’adorer. L’homme, quelque soit sa situation, sa richesse, sa beauté, si ses gestes et faits ne s’orientent pas vers dieu, en l’adorant et en cherchant à mieux l’adorer, il est assimilable à un animal. Retournons à dieu, renouvelons notre foi musulmane et nous retrouverons la paix et la quiétude dans ce monde et à l’au-delà».

D’autre part, le saint homme, Serigne Mountakha Mbacké Bassirou a remercié le gouverneur de la région, Mouhamadou Moustapha Ndao de sa présence et a salué l’excellent travail qu’il est entrain de faire pour le développement de la région, a-t-il constaté.

                                                                                                                                      

Commentaires